Mes petits savons

 

Pour une fois, cet article va plutôt s’adresser aux angevines. À l’occasion, quand mon jour de repos tombe le vendredi, j’aime aller faire un tour sur mon marché, à côté de chez moi. Je dépose les filles à l’école et dès 9 heures, je suis prête, mon panier en osier à l’épaule. À cette heure, il n’y a pas encore grand monde, les étals sont pleins et les vendeurs encore frais et pimpants. En général, ils finissent tout juste de disposer leurs produits, enjoués.

Ce jour-là, je me suis arrêtée sur le stand de grain de bioté. *: la pauvre, elle…n’était pas prête du tout !

savon bio3 copie

 

Je vais vous raconter une autre histoire…

Petite, ma mère me lavait au savon de marseille et au gant de toilette. À vrai dire, je crois qu’elle ne connaissait que çà. Au cours des dernières décennies, il était tombé en désuétude au profit de pseudo gels douche naturels (ou pas d’ailleurs) à coup de marketing sensoriel, de parfum plus inédits que les autres. J’ai découvert, avec mes copines de promo, le culte du fruit rouge, un truc inédit et étonnament addictif. Il y a eu celui de la vanille, plus commun aussi. 2 écoles, en fait…

C’est là aussi que j’ai découvert the bodyshop et le beurre corporel moringha…bref ( y’a 20 ans !…souvenir, souvenir! )

Tout çà pour vous dire que, très réceptive à la publicité et curieuse de nouveauté, j’ai beaucoup acheté et beaucoup consommé. L’écocitoyenneté me passait largement au-dessus de la tête !

Aujourd’hui, je consomme du flacon en moindre quantité, en faisant soit attention à la composition, soit en achetant du labellisé bio. N’empêche que…le savon qu’on frotte sur le gant, c’est ma madeleine de Proust!

 

Et pourquoi j’en viens à mon histoire de marché

Ces derniers mois -années- j’ai utilisé des savons Roger Gallet et Natura Brasil (fleur d’oranger, aussi fruits rouges encore eux!/amande): je trouvais quand même ma peau sèche et tiraillante, ce qui n’est pas forcément agréable. A force de lecture de blog en blog, je me suis intéressée à la composition de mes savons. Les savons industriels ont un inconvénient: celui d’avoir perdu toute les propriétés intéressantes des ingrédients premiers. Ils se différencient avec un taux de surgraissage ( présence des huiles végétales) et un pourcentage de glycérine limités. Or, la glycérine est hydratante et donne la peau douce ! et quand on achète un savon surgras au karité c’est bien pour qu’il fasse son job !

J’ai donc voulu tester les savons saponifiés à froid et me voilà arrêtée devant ce stand *!

savon bio copie

 

 

J’ai choisi deux savons: un pour mes filles au calendula, sans huiles essentielles ( ma seconde n’a que 6 ans) et l’autre pour moi, sans vraiment me fier à des propriétés spécifiques, j’allais à la découverte. Les deux sont labellisés Nature et progrès.

Celui de gauche, Le Korrigan* Savonnerie de la dryade, est au lait de jument et calendula, savon sans parfum pour respecter les peaux les plus fragiles des enfants et des bébés , sans huiles essentielles donc…et apaisant pour un lavage en douceur.

Sa composition : huiles végétales partiellement saponifiées (Colza, Coco, karité, Olive, macérât de calendula), lait de jument, glycérine.

Celui-ci est extrêmement doux et non desséchant, posé sur un porte son en sisal, je le pique à mes filles pour me laver le visage!

Celui de droite, rose, le savon Aliénor Savonnerie saponaire, est plutôt pour les peaux sèches avec de l’huile essentielle de palmarosa qui lui donne ce parfum doux de rose, argile rose et beurre de karité. J’en ai déjà mis dans mon déodorant fait maison, je suis habituée à l’odeur. Mais sur ce savon, je ne lui trouve pas forcément d’odeur agréable au lavage, ceci dit cela ne reste pas sur la peau.

Sa composition: huile d’olive, huile de coco, beurre de karité, huile de colza, eau, glycérine végétale issue de la saponification, huile essentielle de palmarosa, d’argile rose.

Une belle mousse bien agréable, des savons qualitatifs, je n’ai vraiment rien à redire. Je suis même très contente de mes achats, à peu près 6/7 euros chacun, il n’y a plus que le choix des parfums ! La différence de souplesse de peau est bien là, une peau bien nourrie, la douceur en plus. Çà m’a permit aussi d’apporter ma contribution au travail artisanal et de proximité selon là où vous habitez bien sûr. Du coup, j’ai fait d’autres petites recherches, j’ai découvert un site qui regroupe la liste des adhérents à l’association des nouveaux savonniers. Regroupés par département, vous pourrez y faire de belles découvertes .

 

 

savons champagne

 

Je me suis également balladée dans mes biocoop et rayons verts angevins et ils proposent des marques bien sympas: la savonnerie champagne ( vendée) au biocoop et des savons au lait d’ânesse de chez cosmo naturel avec un âne tout mignon dessus!

cosmo naturel - savon lait d'ânesse lavande

Je pense avoir une petite liste pour mes prochains achats. Auriez-Vous d’autres marques de savons à me proposer? votre expérience?

Prenez soin de vous, à bientôt !

 

 

 

 

 

 

* les Korrigans sont des lutins farceurs et facétieux typiquement bretons.

*Elle propose de la cosmétique bio et artisanale: savons saponifiés à froid, huiles de massages, baumes, crèmes et sticks à lèvres. Vous retrouverez sur son site le calendrier de tous ses marchés et ses absences sont notifiées ( histoire de ne pas vous y pointer pour rien #déceptionquiduretoutelajournée)