Le défi du lundi My beauty Québec: les bougies

Je n’en ai pas encore parlé sur le blog, mais si vous me connaissez dans la vraie vie, vous savez que je suis accro aux bougies depuis très jeune. J’en ai toujours eu chez moi, à chaque fois que je visite une église j’en brûle une, voir même en ramène chez moi. J’aime cette présence qui scintille, leur présence m’apporte de la chaleur intérieure au-delà de l’aspect décoratif.
Pour répondre au défi du lundi de My beauty Québec, je vous raconte ici mon lien plus personnel avec les bougies.

 

***

Faites-vous brûler des bougies? jamais? parfois? sans cesse?

J’ai des points de combustion dans chaque pièce, sauf les pièces d’eau car on y reste pas assez longtemps pour çà. Je peux allumer des diffuseurs à flamme ou électrique, et des bougies en pot, lampions ou réchauds. Cela dépend de l’ambiance que je veux donner.

Cette bougie par exemple, je la positionne dans l’entrée car ce sera celle qu’on sentira quand les invités rentrent dans la maison. La verrerie me permet de la décorer en fonction des saisons, des évènements. Je peux passer un certain temps avant de trouver une déco adéquate et qui ne fasse pas trop « neuneu » à mon goût.

bougie dorée

 

Dès que je sais être à la maison pour un certain temps, j’allume au moins mon diffuseur, plus un pot quelque part dans la pièce principale.

Très peu dans le bureau, curieusement…parfois dans les chambres, quand je suis satisfaite de moi ! (rangement et ménage en général, c’est une forme de récompense )

 

Préférez-vous les bougies sans parfum ou les bougies parfumées?

Elles sont toujours parfumées. Les seules qui brûlent sans parfum sont des bougies réchauds qui me servent de brûle parfum, dans un diffuseur. J’en achète à la pelle, çà dure 4 h, je peux en brûler deux dans une journée.

 

Quelles sont vos senteurs de chandelles préférées?

J’aime les notes de fond avec du musc, ambre et bois de santal. En général, si la bougie en contient çà me plaira sûrement. La lavande est un grand favori de tous les temps. La vanille peut vite m’écoeurer si elle est gourmande. Par contre, je déteste tout ce qui est senteur lagon, pin, certains mélanges fruités…

 

Quelles sont vos marques de bougie préférées? Pourquoi?

Partylite, Bath and Body Works par ce que ce sont des cires végétales et mèches 100% coton. Partylite est la première marque que j’ai connu, je lui suis restée fidèle. B&BW à cause des blogs. J’achète aussi des tartelettes Yankee Candle (peu chères et très diffusantes) qui sont un peu plus difficiles à trouver chez moi…j’en ai vu un gros stock en jardinerie sur Angers.

 

Quelle est votre bougie favorite du moment?

Vanille noire et bouleau doré de Partylite.

Et j’ai eu un gros coup de coeur, au point d’en commander coup sur coup: Villa bergamot de Bath & Body Works. C’est une bougie 3 mèches qui dure près de 40 h.

bougie bergamote

 

Quelle est votre bougie favorite de tous les temps?

J’ai juste un souvenir de petite fille de ma maman qui faisait brûler une bougie Rive gauche de Yves St Laurent sur un coin de cheminée. Elle avait dû la gagner avec un coffret ou que sais-je. Elle ne l’allumait que très peu, car très odorante, elle diffusait partout dans la maison. Comme elle l’économisait , le moment où elle était allumée ne durait pas très longtemps mais la maison en était imprégnée. Je n’ai plus jamais retrouvé cette bougie.

 

Quelles bougies aimeriez-vous essayer prochainement?

Les bougies Diptyque. Une Youtubeuse, que je suis, en parle tout le temps, elle a une telle facilité pour décrire les parfums que çà donne envie forcément.

De une, elles sont d’excellente qualité, (très luxe même) et elles se construisent comme des parfums, ce qui les rendent très intéressantes.

Evidemment, dépenser 60 € dans une bougie est ce raisonnable?

 

***

Et vous quelle est votre histoire avec les bougies ?

Publicités

La routine de soin d’une (presque) quarantenaire et son acné hormonale.

J’ai mis des semaines à écrire cet article, non pas qu’écrire une routine de soin présente une difficulté particulière, mais écrire sur les motivations à le faire me paraissait nécessaire.

(Et là le début de l’article va dévier un peu, pour ceux ou celles qui veulent sauter le chapitre paroles, vie de femme …)

 

Quand j’ai rencontré ses problèmes , j’ai beaucoup cherché sur la blogosphère, pour trouver des pistes, pour me rassurer. Et je n’ai pas trouvé mon bonheur, des blogs de jeunes femmes , y’en a des tas… avec des peaux différentes de la mienne, des vies, des attentes: je n’arrivais pas à me projeter. Aujourd’hui, je me dis, qu’à l’époque,  j’ai cherché une solution toute prête, faire un copier coller des soins utilisés et basta. Après 8 mois de tâtonnage, je pense avoir à peu près diagnostiquer l’état de ma peau et ses faiblesses.

 

Le début de l’histoire

Je pense que je me suis fait une grosse fixette sur mon âge et mon placard de boutons. Parfois, çà fait mal à l’ego de devoir se justifier quand certain(e)s ont l’indélicatesse de vous rappeler qu’à 40 ans, on n’est plus censée avoir de boutons!  » Fait quelque chose, t’as vu ta gueule »

Ben oui justement, je m’en occupe. Sauf que le corps a besoin de plus de temps, que nous pour acheter une crème…

Autre adage: « après des grossesses, vous allez voir, votre peau va se normaliser…  » ou pas.

Ceci est une demi vérité, à mon avis. Car, j’ai été tranquille pendant 2 bonnes années. Jusqu’au jour où j’ai voulu trouver une contraception efficace, qui corresponde à mes envies et mode de vie. Çà a été le début de la fin ! Je suis passée par tout, en mode stérilet qui me faisait saigner 10 jours avec une ferritinémie dans les chaussettes, de la pilule oubliée avec « bonjour le syndrôme prémenstruel » que je ne n’avais jamais connu, et l’anneau et son alarme iphone pour ne pas oublier de le retirer. Un jour, j’en ai eu ma claque et j’ai laissé sonner l’alarme… (Oh non , faut pas déconner, j’ai pas laissé l’anneau dedans quand même…)

Donc, là, je suis en roue libre depuis 1 an et quelques. Toute contente de mon coup, sauf que je n’aurais jamais imaginé que mes changements de traitement auraient complètement chamboulé mes hormones.

En décembre, (pour noël, youpi ) j’ai eu mon premier « bouquet » de boutons.

Pour en revenir à mon histoire de fixette de la quarantaine, ma seule préoccupation a été de trouver des produits adaptés à des peaux adultes, avec une routine simple et éventuellement adaptable.

Je vous laisse découvrir ce qui moi m’a réussi (ou pas trop mal en tout cas). Je rappelle juste mon type de peau: plutôt mixte, pores dilatés sur la zone T et normale sur les joues, déshydratée par moment, peu, voir pas de rides et des cernes assez marquées par la fatigue.

routine soin acné

La base du matin reste basique:

  1. nettoyage de peau avec mon éponge konjac
  2. une eau florale ou un tonique
  3. crème contour des yeux ( non photographiée ici car çà change)
  4. une crème hydratante (j’en ai eu deux sur une période de 6 mois)

Avec le recul, puisqu’aujourd’hui j’ai fini ces produits, je peux me donner quelques conseils:

  • Avant que ma routine devienne régulière, j’utilisais aussi un nettoyant, type eau micellaire.L’action d’un nettoyant doux et d’une éponge est beaucoup plus bénéfique pour ma peau. J’ai tendance à remplacer l’éponge par la brosse tosowoong quand j’ai plus de temps, car elle nettoie plus profondément. Les poils hyperfins vont au coeur des pores et enlève plus de « saletés ». Au fil des semaines, je pense que çà a contribué à ce que ma peau ne se recontamine pas, que les boutons se déplacent ailleurs! Encore aujourd’hui, j’utilise la mousse nettoyante visage de chez Cattier, elle donne la juste dose de mousse avec 2 pompes…une mousse dense, à l’odeur très légère qui ne tiraille absolument pas la peau après le rinçage. C’est bio et abordable.
  • L’étape Sanoflore, avec l’aqua magnifica a été essentielle. J’en ai déjà parlé dans cet article. Elle a régulé ma peau, assainit et affiné mon grain de peau avec l’action de l’acide salicilique. L’année dernière, au retour des vacances, l’éclat de ma peau a vraiment été perceptible avec cette lotion.
  • Une bonne crème hydratante permettra à la peau de mieux se défendre et viendra an complément du soin « boutons ». Les deux doivent être choisis avec soin. La Delarome et la Kiehl’s photographiées au dessus n’étaient pas assez hydratante pour moi. La Delarome conviendra aux peaux plus jeunes et plus normale, excellente crème de base, je l’ai terminé sans difficulté mais pas assez costaud pour moi. La Skin Rescuer, je l’ai pris en dépit d’une autre qui n’était plus disponible sur le site, et comme elle a une action calmante pour peaux sensibles, je m’étais dis qu’au moins,çà aiderait de ce coté là. Elle est plus hydratante que la précédente, mais laisse un léger film collant sur la peau, je pense qu’elle a tout de même aidé à cicatriser mes boutons plus vite mais sur du long terme ( genre plus d’un mois). Je pense qu’elle me sera utile cet hiver quand le froid irritera mes joues!

 

La routine du soir autour du Triacnéal:

 

Comme mon acné n’est pas du tout juvénile, j’ai préféré à une routine de soin complète, un soin local à base d’acide glycolique: le Triacnéal de chez Avène. Vous me direz  » oui mais c’est marqué pour peaux jeunes à problèmes » et plus loin je lis « acné sévère »: c’est moi!

Le Triacnéal va avoir une action peeling, anti-irritante avec une bonne base hydratante. Ils recommandent de l’appliquer sur tout le visage, ce que je n’ai jamais fait, juste en local et çà a été bien suffisant pour moi.

Coté utilisation, il est préférable de commencer prudemment le temps que la peau prenne ses marques: une application le soir 1 jour/3 puis /2 puis chaque soir, programme étalé sur une quinzaine.

Pourquoi le soir? car le soin est photosensibilisant, donc protection solaire de ville en journée sous le maquillage.

Faites attention aux draps blancs, çà tâche! La crème est de couleur jaunâtre nacrée ce qui peut surprendre mais ne reste pas sur la peau.

tube.triacnéal

triacnéal

 

Ma base du soir:

  1. Démaquillage si besoin à l’huile, çà ne change pas, à l’époque pas de nettoyage à suivre.
  2. Lotion ou eau d’Avène
  3. Soin triacnéal sur les boutons, en couche semi-épaisse, je masse légèrement.

Je laisse pénétrer la crème et je ne reviens mettre ma crème hydratante que plus tard, 1/2h à 1 h après. Ou une huile végétale selon les besoins de ma peau.

 

J’ai arrêté cette routine vers le mois de juin, je reprends de temps en temps le Triacnéal quand je sens qu’il y en a un qui point en période rouge.Dans l’ensemble, il ne reste que des cicatrices. La modification de ma peau a été très longue car l’acide glycolique a du aider à faire sortir tous les boutons, j’ai donc eu plusieurs poussées successives suite à çà, il faut s’y attendre et persévérer.

Comme les images parlent, cette photo a été prise début juillet. J’ai hésité à me montrer …en même temps, je n’ai pas caché mes boutons tous les jours. Preuve que le fond de teint correctement choisi ne provoque pas plus de boutons. Dans mon milieu professionnel, je vois beaucoup, beaucoup de monde et çà ne m’a pas plus gênée que çà.

IMG_1042 IMG_1037

( tiens j’aurais presque pû m’appliquer à faire de belles moitié de visage !)

 

 

Depuis juillet, j’ai changé et découvert quelques autres produits. Comme il faut en garder pour le desser, ceci fera l’objet d’un autre article !

Bonne journée à vous !

 

 

Comment réparer une poudre de teint cassée…

Comme moi, vous avez certainement conservé des poudres de teint, blush ou fards cassés dans vos placards. Si comme moi, vous portez trop d’affection à certains produits pour les jeter, essayer cette méthode.

 

J’avais un beau boitier de teint poudre compacte Dior, j’ai utilisé jusqu’au bout le teint poudre et beaucoup moins le bronzer et l’enlumineur qui étaient avec. Du coup , il sont finis par se casser. Je me suis donc fabriqué un blush très lumineux avec les restes de poudre cassés.

 

 

matériel utilisépoudre de départ

 

 

  1. Commencer par émietter très finement votre poudre à l’aide d’une fourchette, pilon ou pinceau dense.

mélange au pillon poudre émiettée

  1. J’y ai ajouté 3 cuillères à café d’alcool à 70° et formé une pâte homogène, ni liquide ni compacte.

pate homogène

  1. J’ai replacé cette pâte dans le boitier nettoyé et propre, à l’aide d’une cuillère. Il faut bien presser la pâte pour que les bulles d’air sortent, et j’ai lissé au doigt.

finition poudre

 

J’ai laissé reposé une nuit et voici le résultat: un très joli blush pêche dû au ton rosé de l’enlumineur. Comme on peut voir, les bords ont craquelé. Après reflexion, j’aurai pu utiliser un mouchoir pour absorber l’alcool en surface et lisser encore à l’aide d’un pinceau pour unifier la surface.

A vous de tester !

Dior boitier reconstituté

 

 

Je porte le vernis Essie serial shopper collection neon 2014.

 

Une astuce pour faire sécher vos pinceaux

L’entretien et le soin que vous accordez à vos pinceaux est primordial, d’une part pour les garder longtemps ( c’est un investissement!) et aussi en terme d’hygiène, cela va de soi.

Je commence toujours par « démaquiller » mes pinceaux avec une huile démaquillante (et oui comme ma peau!, et j’utilise une huile minérale qui ne me convient pas car minérale ). Je les rince une première fois puis les relave au savon de marseille, tout simplement. J’essore délicatement le surplus d’eau au gant de toilette sec, puis viens l’étape « grand séchage ».

Beaucoup de personnes recommandent les brushguards qui permettent de faire sécher vos pinceaux à plat, mais ils sont peu adéquats pour les gros pinceaux et onéreux. Je vous ai mis un lien un peu au hasard pour voir de quoi je parle, en faisant une recherche google vous en trouverez une palanquée!

 

Voici mon astuce: un gros élastique !

séchage.pinceaux

 

 

Je suspends les pinceaux par un gros élastique et je les accroche !

L’eau peut sévaporer tranquillement par le bas et les pinceaux gardent leur forme sans abîmer les poils !

Les mascaras de ma salle de bains

Cette semaine , j’avais envie de vous faire découvrir les mascaras que je possède. Il y a ceux que je rachète régulièrement, ceux que j’ai découvert il y a un moment et les très récents ( lubies du moment !)

Pour ne pas que cet article soit trop long, je ferais un post sur chacun d’eux avec mon avis bien entendu !

Dans ma trousse, vous trouverez donc de haut en bas

– le Sublime de CHANEL

There’re real de BENEFIT

– le Rocket Volume Express de MAYBELLINE

– l’effet faux cils Volume Express de  MAYBELLINE (look plumes)

– le Volume de CHANEL en miniature, et tous sont dans la teinte NOIR

panel mascara 2

 

A demain !

Wish list #1

Je voulais partager avec vous mes envies ou « besoins » du moments, en début de mois çà me laisse tout le temps de succomber à l’achat !

Je vais diviser cette liste en deux, ce sera plus lisible. Aujourd’hui ce sera la catégorie make up !

WL#1makeup

1. Anti blemish solution fond de teint de chez Clinique

A vrai dire je ne suis pas en panique de fond de teint, mais ceux dont je dispose dans ma salle de bain ne sont plus adaptés, d’une part à la saison et secundo à l’état de ma peau. (Et c’est là que le bât blesse) Je dois faire face à une invasion hormonale de boutons depuis le mois de décembre et il n’y a pas 36 moyens de les cacher. Ce fond de teint m’a l’air plus couvrant, non comédogène surtout,( j’en ai assez comme çà) et puis traitant. Je reviendrais certainement un peu plus tard sur ce problème de peau avec une routine soin…

2. le Gimme brow de Benefit

C’est un tout petit mascara à sourcils qui permet de bien discipliner la ligne pour qu’elle tienne en place jusqu’au soir, avec un petit effet densifiant à la clé.

3. Candy de Prada

Moi qui pourtant n’aime pas les odeurs gourmandes c’est le seul qui me fait envie l’hiver. il a l’odeur du sucre caramélisé avec une pointe de poudré en fond, idéal sur les écharpes ou manteau. Je porte rarement sur la peau car çà finit toujours par m’écoeurer.

4. Vernis Sable collar de Essie

Ma marque chouchou, celui ci est un brun prune avec des reflets irisés qui peuvent aller du gris au bronze selon la lumière…un bon intermédiaire pour la saison.

alors oui , je m’y prends à la fumée des cierges, les collections printemps vont sortir…j’ai toujours été longue à me décider.

 

A bientôt pour la wish list de soins! ( et je viens de voir la grosse faute d’orthographe sur le titre; le H de trop tant pis la photo aura été éditée comme çà, honte à moi)